vendredi 23 juin 2017

Neverwhere de Neil GAIMAN




Neverwhere 
Neil GAIMAN
Edition j’ai lu
Roman fantastique
380 pages
7,80€


Résumé.

Londres, un soir comme tant d'autres. Richard Mayhew découvre une jeune fille gisant sur le trottoir, l'épaule ensanglantée. Qui le supplie de ne pas l'emmener à l'hôpital... et disparaît dès le lendemain. Pour Richard, tout dérape alors : sa fiancée le quitte, on ne le reconnaît pas au bureau, certains même, ne le voient plus... Le monde à l'envers, en quelque sorte. Car il semble que Londres ait un envers, la " ville d'En Bas ", cité souterraine où vit un peuple d'une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hiérarchisé, et à la tête duquel les rats jouent un rôle prépondérant. Plus rien ne le retenant " là-haut ", Richard rejoint les profondeurs...




Mon avis.

J’ai été complètement captivée par ce livre. On imagine facilement un univers steampunk. On y rencontre des personnages tous plus attachants et extravagants les uns que les autres. Au travers de cette histoire, on découvre une Londres parallèle, divisée en fiefs et baronnies et peuplée d'êtres aussi étranges que fantastiques comme les Parle-aux-rats et les Lamias. 

L’auteur nous entraine dans une aventure impossible à lâcher. Il y sème son humour british. L’écriture reste classique mais cela fonctionne à merveille.

Ce que j’ai regretté, c’est que l’auteur n’approfondisse pas assez la visite des lieux. Et surtout, que l’histoire s’arrête ! J’aurais tellement voulu continuer à parcourir ce monde d’En-Bas !

Ce livre m’a fait penser à celui de Lewis Carroll, Alice au pays des Merveilles. Mais Neil Gaiman aborde son histoire de façon plus particulière, plus dangereuse, plus sombre.

Je n’aime pas vraiment ce genre de lecture habituellement, mais là je vous recommande vivement ce livre !

Lily


Bonne lecture !


vendredi 9 juin 2017

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une - de Raphaëlle Giordano




Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une
Raphaëlle Giordano
Editions EYROLLES
Roman contemporain / Feel Good / développement personnel
224 pages
14,90€




Résumé.

- Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë. - Une quoi ? - Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude... - Mais... Comment vous savez tout ça ? - Je suis routinologue. - Routino-quoi ? Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...


L'état du livre après que Hinata ait eu envie de le lire! (trop fière d'elle!)
 


Mon avis.

Ce livre est un mélange entre le roman imaginatif et le livre de développement personnel.

J’ai choisi de lire ce livre car je cherchais des conseils, des pistes pour améliorer mon quotidien. J’avais envie de plus de légèreté dans ma vie, plus de lâcher-prise, plus d’essentiel… sans trop savoir comment m’y prendre.
Le livre en soit est un roman « feel Good », positif et léger. J’ai passé un bon moment en le lisant. On le referme avec une impression de contentement. On se sent boosté pour changer les choses dans sa vie.

Mais en analysant bien le contenu « développement personnel », je me suis rendu compte que beaucoup de choses ne sont pas réalisable. Cependant, quelques conseils peuvent être piochés pour améliorer son quotidien. Pour ma part : redonner un second souffle à son couple, voir les choses agréables et positives lorsque l’on marche dans la rue, prendre un peu plus de temps pour moi, …

En revanche, la vie de l’héroïne est un véritable conte de fée ! Elle décide de changer sa vie et tout lui réussit automatiquement. Pour un livre de développement personnel, j’ai trouvé que cela avait de quoi miner le moral !
Dans la réalité, il y a vraiment très peu de personnes qui peuvent se vanter d’une telle réussite en matière de changement de vie.
Du coup, on a tendance à comparer la réussite limpide du personnage avec les échecs de sa propre vie.


Dans l’ensemble, je pense que chacun peut y trouver son compte. A vous de vous faire votre opinion !

Lily



Bonne lecture ! 


samedi 27 mai 2017

Emma et Mahé de Carel




Emma et Mahé, Nous, deux sœurs
Carel
Editions du Panthéon
Roman contemporain
93 pages
11,90€



Résumé.

Mahé est une adolescente de 14 ans à l’agenda extrêmement occupé : elle doit devenir populaire à l’école, trouver le moyen de faire pousser ses cheveux de 3 cm en deux semaines et se dégoter le petit ami idéal. Quant à Emma, 12 ans, elle se fiche bien des garçons et leur préfère la télé, les gâteaux et les saucisses.
Ces deux sœurs que tout oppose ont néanmoins un important point commun : la faculté immédiate et infinie de se taper mutuellement sur les nerfs, sans jamais s’en lasser. Aussi complices qu’ennemies, les deux inséparables narrent leurs aventures dans ce journal de bord de la vie adolescente, faite de joies, de peines, mais également bien souvent de consternation.




Mon avis.

C’est une lecture rafraîchissante, sans « chichi », avec une touche d’humour et de la tendresse.

Il m'a fait sourire à de nombreuses reprises. C’est une histoire en toute légèreté, qui m’a fait penser à l’écriture de Barbara CONSTANTINE, que j’adore.

Cela m’a fait plaisir de lire une histoire simple, sans mille rebondissements. J’aime la vie simple de Emma et Mahé, avec leurs soucis d’adolescentes modernes, leur insouciance, et leur complicité malgré leurs différences.

Une histoire de sœurs, mais également une histoire d’amitié. J’ai trouvé les deux personnages principaux très attachant. Et je suis restée sur ma faim à la dernière ligne… vivement le deuxième tome !

Ce livre est un écho à mon adolescence, elle éveille de doux souvenirs ! Je le recommande à tous, petits et grands !


 Lily

Bonne lecture !


mercredi 5 avril 2017

Un jour de David NICHOLLS



Un jour 
David NICHOLLS
Edition 10/18
Roman contemporain / Sentimental
624 pages
9,60€





Résumé.

15 juillet 1988. Emma et Dexter se rencontrent pour la première fois. Tout les oppose, pourtant ce jour marque le début d'une relation hors du commun. Pendant vingt ans, chaque année, ils vont se croiser, se séparer et s'attendre, dans les remous étourdissants de leur existence. Un conte des temps modernes où la splendeur d'aimer a fait chavirer le monde entier. 






Mon avis.

Un amour de jeunesse raté, et les vies croisées de deux personnes qui avancent péniblement dans leur vie. Sentiments à retardement, amour et désillusions, c’est là le destin malheureux d’Emma et Dexter. D'année en année, ils vont se chercher, se perdre, s'aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu'ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu'ils sont ensemble.

L’auteur ajoute sa touche britannique, sur fond de tableau social de l’Angleterre de la fin des années 1980 à ce début de siècle.

J’ai adoré ce roman si mélancolique. J’ai été transporté entre rire, tristesse, colère, trouble et joie. J’ai vraiment aimé suivre l’évolution des personnages entre rapprochement et éloignement, coup de gueule et coup de cœur. La fin de leur histoire est surprenante, mais la fin du livre est magique. L’auteur nous laisse sur une superbe note, qui m’a bouleversé.

C’est un livre qui se lit tout seul, simplement, de façon fluide. L’histoire des personnages nous rappelle que dans nos vies, par nos actes et nos choix, nous pouvons être à l’origine de la souffrance de ceux que nous aimons le plus. Que la vie ne vaut la peine d’être vécu que pour ces moments vrais, sincères que l’on partage avec ceux à qui l’on tient vraiment. Et que sans cela, cette vie demeure fade, insipide, presque vaine.


Je l’ai dévoré ! C’est l’un des livres que j’ai préféré lire.

Je vous le recommande vivement ! Ce livre est un trésor !

Lily


Bonne lecture !




samedi 11 février 2017

Double casquette - saison 1 de Sara DEVAN




Double casquette – saison 1
Sara DEVAN
Auto-édition (disponible sur amazon )
New Romance
277 pages
12,66€



Résumé.

D’un côté j'ai mes parents. De l’autre, j’ai ce mec.
D’une part mes hormones frustrées. De l’autre mes traditions ancrées.
Mon cœur me dit de le choisir, ma raison lui oppose ma famille.
La voix dans ma tête m’envoie des messages contradictoires.
Je suis à la fois perdue, et déterminée.
Je suis aussi indienne que française.
Je suis Neela.






Mon avis.

L'histoire est bien menée, bien décrite et bien dosée. C’est un livre très facile à lire ! Je l'ai dévoré en seulement 3 jours !

L'histoire nous accroche très vite et on n'a qu'une idée : le finir ! On se prend très rapidement au jeu, Neela est une héroïne à laquelle on peut facilement s'identifier.

Je n’avais encore jamais lu de livre racontant le quotidien d’une jeune indienne vivant en France, et prise entre ces deux cultures diamétralement opposées. C’est une belle découverte.

Ce qui m’a un peu dérouté au début, c’est que le personnage annonce être en France, mais la description de son campus universitaire, et le nom des personnages l’entourant (Zachary, Bradley, Kate) m’ont fait croire qu’elle était aux États-Unis. J’ai dû revenir quelques pages en arrière pour vérifier que je n’avais pas mal compris. Or, elle est bien en France (Paris).
En fin de compte, ce n’est qu’un détail, et j’ai dévoré ce livre. Je ne pensais pas aimer autant, c’est dire !

L’auteur jalonne son récit de rebondissements et de retournements de situation, sans oublier son lot de révélations (qui m’ont vraiment surprise !). Mais cela est fait de façon convaincante, fluide, et maîtrisé.  La lecture n’en est que plus agréable.

On reste tenu en haleine jusqu’à la fin, et on a hâte de lire la suite !


Si vous aimez les livres New Romance vous allez forcement aimer celui-là. Je vous recommande vraiment ce livre.

Lily.


Bonne lecture !




mercredi 25 janvier 2017

Journal d’un homme libre - Jérémias ANDRE BOULONGNE



Journal d’un homme libre.
Jérémias ANDRE BOULONGNE
Editions Edilivre
Nouvelle
35 pages
9€




En résumé.

C’est une histoire d’étoiles et un peu d’un homme, Borom Vaïr. Il n’est pas vraiment un héros et pourtant il participe à la plus ambitieuse épopée de son temps : la conquête de l’espace. Un voyage périlleux qui l’entraîne, malgré le souhait des hommes, jusqu’aux confins de l’univers où une petite planète du nom de Povodir va rapidement apprendre à faire sa connaissance au travers d’un témoignage pour le moins bouleversant.





Mon avis.

Le personnage principal, Borom Vaîr, rejette la société dans son ensemble. Il a été jusqu’à changer son nom. D’ailleurs, on ne connaitra jamais son nom d’origine, et ce mystère m’a énormément plu. Il a besoin de se détacher, de s’affranchir du monde, de ses conventions, ses codes, ses obligations et ses contraintes. Il rejette la « normalisation », la structure du monde et l’individu lui-même.

On part à la recherche de la liberté absolue avec le héros de cette histoire, mais il se trouve traqué par les stigmates de la société, au-delà de notre terre (spationautes qui tentent de le faire entrer dans la station spatiale), traqué par le système qui souhaite le voir rejoindre les rangs.
Le voyage à travers l’espace, qui aurait dû être l’expression de la fin de la vie du personnage, reflète la beauté de l’univers, la naissance de tout et l’espoir, « l’opposé exacte du chaos ».

L’auteur fait preuve d’une imagination très développée. Il a une écriture construite, convaincante, fluide.

Ici, une morale assez universelle nous est rappelée : la connaissance d’un fait et sa divulgation ne sont pas toujours d’intérêt général. Cela fait parfois plus de mal que de bien. La masse des gens n’est souvent pas apte à faire face aux révélations : peur, angoisse, folie générale, destruction, effet de masse… sont souvent les effets qui en découlent et qui sont incontrôlable.
Chacun est responsable de ses actes, et parfois, mieux vaut garder le secret pour le bien de tous.  

Ce livre est une quête de liberté totale et absolue, de liberté originelle, que nous fait vivre l’auteur. C’est également une invitation à prendre sa vie en main, une invitation au voyage (du corps et de l’esprit).

Je pense que cette histoire plaira aux amateurs de science-fiction, surtout, et aux autres également.


Lily.


Bonne lecture !


vendredi 13 janvier 2017

J'ai choisi la dépression - Dana Eagle





J'ai choisi la dépression 
Dana Eagle
Editions Robert Laffont 
Développement personnel / Humour 
144 pages
13,90€






Résumé.

Savoir entretenir une dépression durable et de qualité constitue un avantage décisif dans l'existence.
Apprenez à cultiver le regret, l'angoisse et la solitude.
Votre kit dépression :
- Un survêtement/pyjama
- Un canapé, mais le sol peut aussi faire l'affaire
- Un plaid qui vous servira de couverture, serviette, mouchoir, bavoir, protection contre le monde hostile.
La dépression peut résulter d'un événement traumatisant (votre naissance) ou vraiment traumatisant (celle de votre soeur). Mais elle peut tout simplement advenir à la suite d'un divorce, d'une expérience de mort imminente ou d'une coupe de cheveux ratée.
Entretenir une dépression et vaincre le bonheur demande un peu de discipline au début, mais grâce à ce guide pratique et illustré, vous pourrez lister tout ce que vous avez gâché dans votre vie et vous verrez, ça ira tout seul.




Mon avis.

Dans son ouvrage J'ai choisi la dépression, l'humoriste américaine Dana Eagle offre le parfait exemple de ce qu'il faut faire... pour ne surtout pas se sortir de la dépression.

Conçu comme une parodie d'ouvrage de développement personnel, le livre propose des tests, des listes, des astuces… Dana Eagle préconise également de dresser la liste de ses échecs afin de bien être certain de ne pas pouvoir se relever de son canapé car « entretenir une dépression et vaincre le bonheur demande un peu de discipline au début.» « Mais grâce à ce guide pratique et illustré, vous pourrez lister tout ce que vous avez gâché dans votre vie et vous verrez, ça ira tout seul ».

Parmi les « kits dépression » à monter soi-même, Dana Eagle recommande : « un survêtement/pyjama ; un canapé, mais le sol peut aussi faire l'affaire ; un plaid qui vous servira de couverture, serviette, mouchoir, bavoir, protection contre le monde hostile ».

C'est vraiment bien fait. Avec beaucoup d'humour et de sarcasme, ce livre présente le cliché du dépressif (jogging, Friends, canapé, qui appelle ses amis pour se plaindre, etc.). Ce livre a une double lecture : d’une part, l’auteure présente la vision que la plupart des gens ont de la dépression. Celle d’une personne qui ne fait pas d’effort pour s’en sortir. Il s’agit là de la lecture au premier degré de ce livre. D’autre part, si l’on prend du recul, l’auteure nous offre le quotidien d’une personne dépressive, ses difficultés et le regard des autres auquel elle est confrontée.

Ce livre fait beaucoup rire grâce à son humour constant. Il est drôle, interactif et plein d'autodérision, sur un sujet qui a – contrairement aux apparences – un large potentiel comique.



Lily



Bonne lecture !